Le QI-GONG et les Saisons

La tradition chinoise propose une vision holistique de l’homme et de la nature que l’on nomme tian ren he yi 天人合一, « l’homme et le ciel forment une unité ». Dans cette perspective globale du monde, on perçoit les saisons comme d’importants changements énergétiques susceptibles d’influencer l’être humain autant dans sa dimension physique que psychologique. Ces différents cycles de la nature imposent à la vie une direction, une cadence, un rythme, auxquels nous, êtres humains, devons nous adapter afin de préserver notre santé et notre équilibre.

Chaque saison est ainsi associée avec un mouvement énergétique spécifique qui, à son tour, est associé à un organe, à une émotion et à une partie du corps et ses fonctions vitales. 

Vous est-il déjà arrivé, durant les changements de saisons, de ressentir des symptômes tels que fatigue, tensions, nervosité, irritabilité, certaines formes d’allergies ou de troubles respiratoires?

En d’autres mots, une bonne capacité d’adaptation aux saisons nous permet de flotter allègrement sur la vague de la nature et non d’avoir à nager à contre courant! Afin de s’assurer que cette transition s’effectue harmonieusement et que l’expression du mouvement puisse prendre place dans le corps naturellement.

La saison du Printemps

  • Organes: Foie, Vésicule
  • Biliaire
  • Elément: Bois
  • Sentiments: Colère

Si le 20 mars signe l’arrivée officielle du printemps sur nos calendriers, c’est dès le début février, à la deuxième nouvelle lune après le solstice d’hiver précisément, que cette saison commence pour la médecine chinoise. Que se passe-t-il alors ? L’énergie qui, en hiver, protégeait nos viscères, revient à la surface pour nourrir muscles et tendons, redonner de la clarté à nos yeux . Grâce à la force de l’énergie du foie et de la vésicule biliaire.

Le foie à la fonction de contrôler la régulation et la circulation du Qi, d’emmagasiner le sang et réguler sa sortie en accord avec les différents états physiologiques, de maitriser les sentiments ( esprit, émotions). Comme les racines d’un arbre, il a une tendance naturelle à “l’expansion” et une forte aversion pour la “stagnation”, caractéristiques en accord avec ses fonctions. La mauvaise humeur amène une stagnation du Qi du foie, et la colère lui nuit; ces deux états entraînent un dérèglement et une circulation anormale sur l’ensemble des organes interne.

L’exercice du Qi Gong, grâce à la relaxation et à la tranquillité qu’il apporte au pratiquant, permet de lutter contre de trop vives émotions telles que la colère, l’agitation et la nervosité, assurant ainsi une bonne régulation du flux émotionnel. Par ailleurs, il contribue à améliorer les fonctions de la rate et de l’estomac qui assurent la digestion, l’absorption, le transport et la transformation des éléments nutritifs.

Le foie s’ouvre aux yeux; ainsi dans la pratique, une importance toute particulière est accordée à l’ouverture ou la fermeture des yeux, c’est à dire un regard interne, qui aide à obtenir une visualisation concentrée; d’autres méthodes demandent l’ouverture des yeux, qui permet d’éliminer l’énergie perverse du corps.

Si le 20 mars signe l’arrivée officielle du printemps sur nos calendriers, c’est dès le début février, à la deuxième nouvelle lune après le solstice d’hiver précisément, que cette saison commence pour la médecine chinoise. Que se passe-t-il alors ? L’énergie qui, en hiver, protégeait nos viscères, revient à la surface pour nourrir muscles et tendons, redonner de la clarté à nos yeux . Grâce à la force de l’énergie du foie et de la vésicule biliaire.

Le foie à la fonction de contrôler la régulation et la circulation du Qi, d’emmagasiner le sang et réguler sa sortie en accord avec les différents états physiologiques, de maitriser les sentiments ( esprit, émotions). Comme les racines d’un arbre, il a une tendance naturelle à “l’expansion” et une forte aversion pour la “stagnation”, caractéristiques en accord avec ses fonctions. La mauvaise humeur amène une stagnation du Qi du foie, et la colère lui nuit; ces deux états entraînent un dérèglement et une circulation anormale sur l’ensemble des organes interne.

L’exercice du Qi Gong, grâce à la relaxation et à la tranquillité qu’il apporte au pratiquant, permet de lutter contre de trop vives émotions telles que la colère, l’agitation et la nervosité, assurant ainsi une bonne régulation du flux émotionnel. Par ailleurs, il contribue à améliorer les fonctions de la rate et de l’estomac qui assurent la digestion, l’absorption, le transport et la transformation des éléments nutritifs.

Le foie s’ouvre aux yeux; ainsi dans la pratique, une importance toute particulière est accordée à l’ouverture ou la fermeture des yeux, c’est à dire un regard interne, qui aide à obtenir une visualisation concentrée; d’autres méthodes demandent l’ouverture des yeux, qui permet d’éliminer l’énergie perverse du corps.

Méridien du foie débute en bas et de la face interne du cinquième orteil et se termine sur le front.

Un dérèglement de l’équilibre Yin/Yang du Foie peut entraîner des symptômes tels que des maladies de peau, des menstruations faibles, la sécheresse des ongles, une faiblesse de la vue, des crampes dans les tendons, des tremblements au niveau des membres, des étourdissements, vertiges, bourdonnements d’oreille, des douleurs au niveau des omoplates, des lourdeurs au niveau de la poitrine, des vomissements, de la constipation, pour ne citer que les principaux.