QI-GONG : Remboursement en Allemagne.

En Allemagne, le qi gong est reconnu par au moins deux caisses fédérales d’assurance-maladie (AOK et BKK notamment), qui remboursent les séances lorsqu’elles sont prescrites par un médecin. En Allemagne, on peut même se rendre dans certains centres de sécurité sociale et participer gratuitement à des cours.

En Suisse, certaines mutuelles remboursent aussi les frais de stage lorsque ceux-ci sont dispensés par des enseignants diplômés. “Dans ces pays, on considère sur la base d’études scientifiques que les personnes pratiquant le qi gong dépensent moins en frais médicaux”, explique Dominique Casays, masseur-kinésithérapeute français et président de la Fédération européenne de qi gong et arts énergétiques.

Mais aussi en Allemagne la pratique du Qi Gong en classe pourrait contribuer à améliorer les résultats scolaires à l’élémentaire et au secondaire.

Les résultats d’un essai pilote mené en Allemagne auprès de 40 élèves de l’élémentaire (moyenne d’âge de 7,4 ans) et de 50 étudiants du secondaire (moyenne d’âge de 13 ans) indiquent que la pratique du Qi Gong a permis d’améliorer le comportement en classe de même que les résultats scolaires des élèves.

Dans le cadre de cet essai, on a eu recours aux élèves de deux classes de l’élémentaire (20 élèves par classe) et de deux classes du secondaire (25 élèves par classe). À chacun des deux ordres d’enseignement, les élèves d’une classe ont effectué des mouvements de Qi Gong durant 15 à 25 minutes, au moins deux fois par semaine sur une période de 6 mois, tandis que ceux de l’autre classe servaient de groupe témoin. Les enseignants des deux classes de pratique avaient préalablement reçu une formation intensive de huit semaines en Qi Gong. Les séances se tenaient au début ou la fin de la journée.

Selon l’évaluation des professeurs, le comportement des élèves qui avaient pratiqué le Qi Gong était significativement meilleur que celui des élèves des classes témoins. Puisqu’en Allemagne les élèves du cours élémentaire ne sont pas notés, on n’a pu mesurer les effets spécifiques de la pratique qu’auprès des élèves du secondaire qui, eux, sont notés. Les adolescents qui avaient pratiqué le Qi Gong ont obtenu de meilleurs résultats que ceux de la classe témoin.

Depuis quelques années, la pratique du Qi Gong en classe connaît un certain succès en Allemagne, mais il semble que ce soit la première fois que l’on tente de mesurer ses effets dans le cadre d’un essai clinique. Les experts croient que cette approche peut aider à atténuer les effets négatifs du stress associé à l’apprentissage scolaire.

Les auteurs de l’étude estiment toutefois qu’en raison du faible échantillonnage de l’essai, de sa durée limitée et de l’absence d’une intervention placebo, il serait nécessaire de mener des essais de plus grande envergure afin de confirmer les effets positifs de la pratique du Qi Gong à l’école.

Le Qi Gong, une pratique d’exercices physiques apparentée au Tai Ji Juan (Tai chi), est, comme ce dernier, issu de la Médecine traditionnelle chinoise.